Un plan pour co-construire une société apprenante


A l'intelligence collective, la planète reconnaissante.


  • • Expérimentation
  • 4 avril 2018
  • Auteur : François TADDEI
  • Rapport


  • Télécharger le rapport.

    74 pages

    Rapport de François TADDEI, Directeur du Centre de recherches interdisciplinaires (CRI)

    Co-rapporteurs :
    Catherine BECCHETTI-BIZOT, Inspectrice générale de l’éducation nationale
    Guillaume HOUZEL, Inspecteur général de l’administration de l’éducation nationale et de la
    recherche
    Gaëll MAINGUY, Directeur du développement et des relations internationales du CRI
    Marie-Cécile NAVES, Cheffe de projet à la Conférence des présidents d’université (CPU)

    TABLE DES MATIÈRES
    Introduction page 11
    Première partie : Principes d’une société apprenante p.14
        Deuxième partie : Des attentes communes et des expériences déjà nombreuses p 19

                 1. Renouveler et valoriser la formation des enseignants p 20
    2. Améliorer l’orientation des élèves et des étudiants p 26
    3. Favoriser les apprentissages tout au long de la vie p 32

    Troisième partie : Un plan d’action pour les 5 prochaines années. p. 45
    Action 1 : Favoriser et accompagner les expérimentations de démarche apprenante dans les territoires p 46

    Action 2 : Créer des écosystèmes numériques d’apprentissage p 50

    Action 3 : Stimuler la recherche et développement sur l’apprendre à tous les âges de la vie p 54
    Action 4 : Encourager le développement professionnel des acteurs de la société apprenante  p 57

    Action 5 : Vers une Europe et une planète apprenantes  p 63

    Quelle gouvernance pour ce plan d’action ?p  67
    Perspectives d’avenir : Faire de la France le hub des intelligences de demain  p 69
    Postface : Recommandations pour les autres acteurs de la société apprenante p 71

    Propositions 57
    1. Créer des « labs des métiers de demain » ouverts à tous ceux qui souhaitent contribuer à les inventer 57
    2. Lancer des IDEA (Initiative d’excellence pour des établissements apprenants) pour faire des universités
    des organisations apprenantes 58
    3. Créer un Institut des hautes études de la société apprenante (IHESA) pour former les acteurs de
    changement 58
    4. Créer une académie des mentors pour valoriser les enseignants-chercheurs qui innovent 59
    5. Créer un réseau d’ESPE apprenantes qui inventent de nouvelles manières d’apprendre et d’enseigner 59
    6. Redéfinir les contours du parcours de formation de l’enseignant 60
    7. Accroître les marges de manoeuvres de l’ESENESR pour accompagner sa transformation 61
    Financement 61
    Action 5 : Vers une Europe et une planète apprenantes 63
    Intentions 63
    Propositions 63
    1. Créer une Alliance internationale des universités pour des sociétés apprenantes et durables, en synergie
    avec le processus de création des universités européennes 63
    2. Créer un équivalent du GIEC pour les intelligences, les apprentissages et les compétences 63
    3. Mettre en place un « Erasmus mundus » des acteurs de l’Europe apprenante 65
    4. Créer une plateforme pour faciliter les partenariats internationaux et apprendre des autres 65
    Financement 66
    Quelle gouvernance pour ce plan d’action ? 67
    Perspectives d’avenir : Faire de la France le hub des intelligences de demain 69
    Postface : Recommandations pour les autres acteurs de la société apprenante 71
    Un mot de méthode et beaucoup de remerciements 73
    Liste des personnes auditionnées 74


  • Tags : Académie apprenante, Académie de Dijon, dévemoppement professionnel, europe apprenante, intelligences collectives, planète apprenante, REcherche & Développement, société apprenante, territoire apprenant, Revenir à l'espace ressources